Sécurisation du bois de Galluis

Des travaux de sécurité viennent de démarrer en Forêt régionale de Galluis. Ils consistent à retirer les arbres dépérissant, en majorité des châtaigniers, situés le long des chemins principaux.

L’objectif  est de sécuriser la promenade

Ce dépérissement des châtaigniers, majoritaires en Forêt régionale de Galluis, est dû essentiellement à la sécheresse estivale des deux dernières années. En outre, la nature du sol forestier, sableux, donc drainant, a accéléré le processus : sans réserve d’eau suffisante, les arbres se sont desséchés d’autant plus vite.

L’AEV et l’Office National des Forêts veillent au bon déroulement des travaux, réalisés par l’exploitant. Les bois coupés seront valorisés en bois de chauffage.

Pour la sécurité de tous, certains chemins seront temporairement interdits d’accès durant les travaux.  Cette interdiction sera matérialisée par de la rubalise.

Des panneaux de chantier ont été également installés pour informer les promeneurs.

Des travaux pour la forêt de demain

Ces travaux de sécurité vont permettre aussi de pérenniser la forêt : le retrait des arbres dépérissant va laisser la place aux jeunes arbres tout en permettant aux usagers de profiter en toute quiétude de la forêt.

Ils préfigurent aussi le futur plan d’aménagement forestier, actuellement en cours de rédaction. Ce document constitue la feuille de route sur laquelle s’appuient l’Office National des Forêts (ONF) et l’Agence des espaces verts (AEV) pour mettre en œuvre les opérations sylvicoles (coupes et travaux) sur l’ensemble du massif. Il doit concilier la production de bois de qualité, le renouvellement des peuplements, la protection des richesses écologiques et l’accueil du public.

 

Retour à la page précédente